La Sorgue ouverture 2017

Présentation

Fontaine de Vaucluse en crue

Fontaine de Vaucluse en étiage

     Général

     La Sorgue est une superbe rivière karstique dont les eaux cristallines et fraîches (constantes à environ 13°C) surgissent au pied d'une falaise à Fontaine de Vaucluse.

Elles proviennent de l’infiltration des eaux de pluie et de la fonte des neiges du sud du Mont Ventoux, des Monts de Vaucluse et de la Montagne de Lure qui représentent un « impluvium » de 1240 km2 et dont l’unique issue demeure la Fontaine.

     Avec un écoulement total moyen de 630 millions de m3 par an, cette source est la première de France, et une des plus importantes au niveau mondial, par son volume d’eau écoulé.

     La Sorgue avec son débit régulier (18.6 m³/s de moyenne annuelle), aux étiages peu marqués (5.4 m³/s mini) déroule ses 32 kilomètres de Fontaine de Vaucluse jusqu’au Rhône via

l’Ouvèze.

     Son profil resté sauvage sur la majorité de son parcours, la

végétation luxuriante bordant ses berges ainsi que ses eaux calcaires

apportant des minéraux riches en nutriments lui permette d'accueillir

une faune et flore variée et abondante.

     De plus, la Sorgue est particulièrement riche en herbiers

aquatiques ce qui favorise encore la diversité de la faune aquatique

et permet aux belles populations d'ombres communs et de farios de

prospérer dans un environnement idéal !

La réglementation

     La Sorgue bénéficie de deux ouvertures, la première concernant la 1ère catégorie en aval de la D28 (reliant Pernes-les-Fontaines et Saint-Saturnin-lés-Avignon) fixée à la même date que les ouvertures nationnales soit le second week end de Mars et la suivante concernant le reste de la première catégorie en amont de la D28 décalée au 1er Avril.

     Cette ouverture décalée se justifie par la fraie tardive des salmonidés due à la température constante des eaux de la Sorgue.

     Le wadding reste prohibé en amont de la D28 jusqu'au 19 Mai pour préserver les frayères !

     Pour ce qui est de la réglementation, le département du Vaucluse a depuis cette année opté pour le principe de réserve active sur l'ensemble de ses 1ère catégorie, toutes les techniques de pêche sont autorisée (lancer,toc,mouche, etc, ...) avec un hameçon simple ardillon écrasé et un poisson (25cm pour les farios et 23cm pour les arc-en-ciel).

     Les ombres restent en nokill sur l'ensemble du réseau des Sorgues !

Découverte de la Sorgue

     Ma première approche de cette rivière fût compliquée, en effet le premier Avril étant l'ouverture "officielle" de la Sorgue la concentration de pêcheurs sur ses berges est plutôt impressionnante !

     De plus le temps était assez maussade et ne pêchant exclusivement qu'à la mouche, le fait de ne pas pouvoir entrer dans l'eau complique encore les chose avec les niveaux d'eau assez haut !

     Ne connaissant pas du tout la rivière, et au vu des kilomètres de berges à explorer, le premier jour, je n'ai pas chercher à tremper le fil mais juste fais un repérage des lieux.

     La pêche n'aurais de toute façon pas été très intéressante de par le temps très pluvieux, venteux et il aurait fallu   jouer des coudes pour trouver une place entre deux pêcheurs ! 

     Pas vraiment ce que je recherche en venant au bord de l'eau !

     Le deuxième jour, le temps fut un petit peu plus clément et j'en profita pour continuer ma reconnaissance et chercher des signes d'activité, j'eus l'occasion de voir quelques jolie éclosions d'éphémères, trichoptères, plécoptères et même quelques mouches de mai un peu précoces ! 

     Malgré cette activité peu de signes de dame fario, ce n'est qu'en milieu d'après-midi a la faveur d'un rayon de soleil que j'aperçus mes premiers petits gobages qui restèrent très sporadiques et discrets !

     Les jours suivants, profitant d'une affluence légèrement amoindrie dû début de semaine et grâce à mon repérage des jour précédents, j'ai ciblé deux parcours, le premier dit "le motocross" en amont de la fédération de pêche de l'Isle-sur-la-Sorgue et le second à l'entrée de Fontaine-de-Vaucluse.

Le "Motocross"

Ce parcours assez connu et facile d'accès se situe Au niveau d'un ancien terrain de motocross (d'où son nom) en amont de l'Isle-sur-la-Sorgue, à quelques centaines de mètres de la fédération de pêche du Vaucluse.

Le parking se fait à la fédération et on rejoint la rivière à pied (environ 300m).

Il commence par un virage de la Sorgue qui offre une veine d'eau lente et profonde en rive gauche finissant sur un lisse large se séparant en deux bras, malheureusement tant qu'il n'est pas autorisé de marcher dans l'eau ce dernier reste inaccessible car la berge est condamnée par une propriété privée ...

La rivière y reste large et offre sur la rive droite une zone calme abritant de gros herbiers et propice à de belles éclosions !

     Ensuite la rivière plus large au dessus  d'un embranchement a un profil assez linéaire sur environ cinq cent mètres avec la veine d'eau principale en rive droite dont le fond est constituée en majorité de gravières sur lesquelles on distinguait de belles

frayères dont certaines étaient encore occupées par

de beaux poissons (celles ci contre allaient de 35 à 

45 centimètres).

     La rive gauche ainsi qu'une bonne moitié de la

rivière est recouverte de superbes herbiers

ondulants au rythme du courant.

     Les berges étant serties d'un écran de verdure la pèche du bord à la mouche y est plutôt compliquée !

     Si la végétation en rive droite est excessivement dense et sauvage ne permettant qu'une approche limitée en nymphe, en rive gauche elle est beaucoup plus "civilisée" et permet quelques angles d'attaque (restants plutôt difficiles) entre les branches des grands chênes majestueux bordants le parcours.

     L'accès sur cette rive est facile car elle est longée par un chemin entretenu et les berges sont assez propres.

                                                                                     

                                                                                        Les veines d'eau principales et le postes les plus

                                                                                    pêchants restent majoritairement en rive droite et

                                                                                   l'approche idéale se fais dans l'eau depuis la rive

                                                                                   gauche.

                                                                                        Malheureusement pour moi cette fois ci, le wadding

                                                                                   n'étant pas encore autorisé j'ai du me contenter

                                                                                   d'attaquer quelques rares gobages depuis la berge en

                                                                                   faisant de mon mieux pour ne pas laisser ma boite à

                                                                                   mouches dans les branches basses des grands chênes !

                                                                                       

    

     Après quelques bas de ligne cassés et quelques

mouches perdues, j'ai opté pour la prospection en nymphe

à vue et ce ne fût qu'après plusieurs échecs sur de beaux

poissons trop méfiants que je finis par leurrer une petite

zébrée !

     J'eus plus de chance en croisant quelques couleuvres et

vipères savourant un bain de soleil sur d'anciennes souche !

Fontaine de Vaucluse

     Le secteur que j'ai pêché se situe à la sortie de Fontaine de Vaucluse, la première partie étant sous une digue avec un débit réduit et la seconde en amont de cette dernière .

     Sous la digue le parcours assez court d'une cinquantaine de mètres est constitué de courants très prolifiques en petites farios qui se laissent volontiers séduire par votre sèche !

Encore une fois, tant que le wadding est interdit il y a peu d'accès à l'eau et il faut se contenter des quelques trouées dans la végétation.

      En amont de la digue le débit est bien plus important, les 100 premiers mètres propose un grand lisse assez profond plus accessible au lancer sur rive gauche pour chercher les gobages (grand pré tondu) et la rive droite offre de jolis postes sous les frondaisons à exploiter à l'arbalète ou lancés court (végétation oblige !).

      Les 150 mètres suivant sont également chargés en végétation et l'approche se fait en mode "sioux" pour ne pas effrayer les belles zébrées qui restent postées en bordure !

      La rivière ici mesure une quinzaine de mètre de large et est assez linéaire avec tout de même de jolis herbiers et obstacles offrant de bons poste a dame fario ainsi qu'à de beaux ombres que malheureusement il n'était pas possible de taquiner (fraie oblige) !

Expérience à renouveler !

Cette première approche fût compliquée de part le manque de connaissance des lieux, le temps peu clément et l'affluence liée à l'ouverture, mais reste malgré tout une bonne expérience et le cadre idyllique qu'offrent les abords de la Sorgue, sait faire oublier les conditions difficiles !

Les poissons ici ont l'habitude de voir passer du monde et sont très éduqués, ils n'en restent pas moins joueurs si on s'en donne les moyens !

Et quel plaisir d'attaquer de si beaux poissons à vue entre les herbiers ondulants dans ces eaux cristallines !!

Il me tarde d'y retourner tremper mon fil dans des conditions plus favorables et lorsqu'il sera possible de rentrer dans l'eau car les possibilités seront décuplées !